AU DELA DU REEL
Il se peut que ce soit la Providence qui ait guidé vos pas en ce lieu… N’hésitez pas… ENTREZ…en toute liberté religieuse, spirituelle…

Partages d’expériences, de difficultés, de fruits cueillis sur les chemins. Ainsi nous contribuons à l’édification de chaque UN.

Soyez simplement attentif car "l’Essence-Ciel" peut se cacher derrière un brin d’humour, un soupçon de sagesse, ou un mot d’Amour, bref tout ce que vous trouverez ici.

Et pour entrer au cœur de la magie, une seule clef est nécessaire, celle qui ouvre votre Cœur.
Derniers sujets
» Formes pensées
Jeu 22 Oct - 13:02 par Jean de Mareuil

» Intuition et 3e oeil
Jeu 22 Oct - 12:57 par Jean de Mareuil

» les Adeptes
Mer 21 Oct - 17:50 par Jean de Mareuil

» Qui sont les Rose-Croix véritables ?
Mer 21 Oct - 17:35 par Jean de Mareuil

» Un nouvel évangile
Sam 25 Juil - 20:15 par Jean de Mareuil

» aide pour comprendre
Jeu 9 Avr - 17:22 par mymy9793

» la voie rosicrucienne
Ven 3 Avr - 17:22 par Micho

» Les Aides invisibles
Mer 19 Nov - 18:30 par eric bilongo

» dans nos rêves, qui retrouve -t-on?
Lun 11 Aoû - 15:08 par labichonne

» La loge blanche du Nord
Jeu 29 Mai - 13:55 par Jean de Mareuil

» changer nos pensées pour une bonne santé
Sam 24 Mai - 17:08 par Jean de Mareuil

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mar - 18:53
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le 7e degré - la Vanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prof Le 7e degré - la Vanité

Message par Ptite Pe le Dim 18 Sep - 8:55

Le 7ème degré, la vanité



Présentation : un cavalier désarçonné par sa monture, tombe la tête la première

Michel : Cheval représente le corps physique avec ses sens non dominés (comme le char des hindous, avec le conducteur, les rennes, etc.). L'approche de la vérité crue effraie l'aspirant qui n'a pas purifié son véhicule physique par la compassion, la souffrance, etc. ?

Chantou : Ce cavalier est renversé sur un cheval à genoux...c'est en rapport avec le chemin d'humilité de l'aspirant. Alors si le cheval représente les instincts, la nature inférieure, c'est donc que
l'aspirant doit reconnaître ses erreurs, se purifier, et désirer s'élever tout en restant humble, car la tentation sera toujours là de 'caracoler'…
Cette image est l'opposée du signe du Sagittaire, où l'être vise le haut et vainc sa nature inférieure. Ici, il ploie et doit apprendre la leçon...

Hieronymussi : l'aspirant ne descend pas de son cheval, il en tombe. Si la monture est la personnalité, même maîtrisée comme une bonne monture, l'âme qui la dirigeait se trouve "précipitée" à terre. Avec ou sans la volonté de bien faire et malgré ce qui parait, voici que toute tentative de rester sur un quant à soi disparaît. l'ego dit toujours "j'ai raison et toi tu as tord", ultime résistance avant d'accéder à un temple dont la porte est très très très très très basse. Normalement, aucun ne peut passer. Personne n'est "à la hauteur" de l'humilité... il n'y a rien à y comprendre, rien à analyser, ni à acquiescer... si on ne ferme pas sa grande gueule, on n'accède pas au secret de l'initiation. Et le secret, c'est que ce dernier obstacle destiné au néophyte est un "obstacle paradoxal", c'est à dire que même la notion d'obstacle doit être vaincue..... tout ce qui représente un semblant de maîtrise doit être abandonné.


Boris : Michel, qu'entends tu par l'approche de la vérité crue?
Est-ce que ce ne ne serai pas tout simplement nos instincts qui se montrent quand on commence à travailler sur eux.
Chantou, je suppose que tu nuances le sens du mot "vaincre"!! Tout comme l'Archange Michel qui terrasse le dragon mais le tue pas, nos instincts est la matière première à travailler. Si l'on s'imagine pouvoir détruire nos penchants, alors nous nous détruisons nous-même, et il n'y a plus de monture pour poursuivre l'aventure!!

Chantou : Bien sur, pas question de tuer, mais j'entends par vaincre,
transformer la nature inférieure en quelque chose de plus noble, visant plus
haut. Oui, les termes doivent être certainement mieux choisis.
Les penchants nous ont aidé à gravir nos obstacles, on ne peut les
renier, seulement les abandonner quand le temps est venu.........

Fleur de Lys : Il n'est pas possible de tuer la force vitale, car elle est Vie; notre vie; et comme St Michel terrasse le dragon, mais ne le tue pas, il nous faut transformer nos instincts et nos passions, non en les combattants, mais en les remplaçant par d'autres facultés. Le chevalier n'est-il pas vaniteux de croire qu'il peut vaincre tous les obstacles sans se préparer? et le fait que lorsque le cheval tombe dans la fosse, un obstacle, le chevalier n'étant pas prêt est désarçonné?
On doit faire preuve d'humilité et ne pas croire, en effet, que par la seule force de notre volonté mentale, nous arriverons à museler nos instincts et nos désirs et opérer une transformation quelconque;

Chantaloup : Le cheval est la monture privilégiée de la quête spirituelle dans l'initiation chevaleresque de l' Occident médiéval. Il est le véhicule, et son destin est donc inséparable de celui de l'homme. Entre eux, intervient un jeu subtil, une dialectique particulière, source de paix ou de conflit, qui est celle du psychisme et du mental. Le jour, entraîné par la puissance de sa course, le cheval galope à l'aveugle et le cavalier les yeux grands ouverts, le dirige; mais la nuit, quand le cavalier à son tour est aveugle, le cheval peut se faire "voyant" et guide. Lui seul peut franchir impunément les portes du mystère inaccessible à la raison. On le dit psychopompe et clairvoyant. Il symbolise également les composantes animales de l'homme. Qu'il y est entre eux conflit et la course entreprise peut mener à la folie et à la mort; qu'il y ai accord et elle est triomphale. Apparemment, dans le 7 ème degré, il y a conflit...Peut être que le cavalier ne fait pas assez confiance à sa monture, lui qui est dans la nuit ? Peut-être veut-il lui imposer une fausse direction, où se croit-il supérieur en disant " je sais"...?

Denise : Pour vaincre nos passions et nos instincts, ne faut-il pas rester à l'écoute de notre Maître Intérieur ? N'est-ce pas lui qui nous guide sur le chemin qui mène à la maîtrise de soi? Seuls, il est certain que nous n'arrivons à rien.

Chantaloup : Le cheval, monde des instincts, désarçonne le cavalier vaniteux et le fait tomber dans la fosse. Cet orgueil démesuré fait chuter, et ne permet pas d'avancer. Il nous faut accepter d'ouvrir grand les yeux sur nous-même sans complaisance et accepter de voir ce que nous sommes pour pouvoir transformer ces énergies. Mais pour se faire il nous faut les intégrer; c'est à dire les avaler et les digérer; elles deviendront alors de nouvelles énergies et ainsi de suite... En les refusant nous renforçons nos résistances, et nous ne pouvons plus évoluer.

Boris : Ce regard sans complaisance me rappelle certain aspect du 5ème degré, la femme au miroir. L'initiation est avant tout une connaissance de soi, une quête de l'Etre et non une quête de l'avoir, symbolisée par le 3ème degré, l'Avare qui se dessèche devant des richesses matérielles, soit la quête de pouvoirs qui ne mènent nullepart. Alors que la Quête de l'Etre nous fait découvrir des trésors sur nous-même et sur le monde, et cela est vraiment irremplaçable. Bref, ce n'est pas anodin, si l'on doit étudier les 7 obstacles à l'initiation avant d'aborder les autres symboles, ce serait en avoir une approche erronée.

Chantaloup : Oui Boris tous les degrés s'imbriquent les uns dans les autres et nous ne pouvons travailler l'un sans l'autre. En fait pour une étude ,il nous faut bien les voir les uns après les autres mais dans la pratique nous devons les vivre tous à la fois, simultanément. Ils nous ramènent à la même énergie, et le travail est toujours le même à des degrés différents. Comme la pelure d'oignon, on enlève une peau puis une autre etc...dans la Kabbale ,on appèle cela "les tuniques de peau", mais pour ce faire cela ne doit absolument pas rester dans le mental...

Beaurivage : le cheval, c'est la force et la vitalité,fougue et rapidité, mais aussi la luxure et l'orgueil, la timidité, et la peur c'est le pôle masculin, il est souvent associé au royaume des morts, à l'au-delà, c'est le guideur d'âme (encore un guide), mais il symbolise tous les dangers, toutes les horreurs (les civières qui transportent les mourants sont appelées cheval de Saint Michel, c'est aussi le symbole de la royauté et de la souveraineté, la course du cheval, c'est aussi la course des phases de la Lune, il est aussi l'animal solaire qui tire le char des dieux, et la monture des chevaliers de l'Apocalypse
le cheval c'est aussi un être qui possède des pouvoirs magiques et divinatoires, il est a la fois créateur et destructeur
l'homme chevauche son cheval...et sa partenaire ( ...)
Le cheval et son cavalier sont le Ca (la pulsion) et le Moi, il polarise toute la vie psychique et spirituelle qui ne trouve de solution que selon le parcours psychique et spirituel de chacun

pour l'image présentée, j'y vois un cavalier sur un cheval, et tous les deux tombent, pourquoi?
parce qu'ils ont été plus loin qu'ils ne devaient, ils ont présumé de leurs forces et de leurs volontés

Ptite Pe
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum