AU DELA DU REEL
Il se peut que ce soit la Providence qui ait guidé vos pas en ce lieu… N’hésitez pas… ENTREZ…en toute liberté religieuse, spirituelle…

Partages d’expériences, de difficultés, de fruits cueillis sur les chemins. Ainsi nous contribuons à l’édification de chaque UN.

Soyez simplement attentif car "l’Essence-Ciel" peut se cacher derrière un brin d’humour, un soupçon de sagesse, ou un mot d’Amour, bref tout ce que vous trouverez ici.

Et pour entrer au cœur de la magie, une seule clef est nécessaire, celle qui ouvre votre Cœur.
Derniers sujets
» Formes pensées
Jeu 22 Oct - 13:02 par Jean de Mareuil

» Intuition et 3e oeil
Jeu 22 Oct - 12:57 par Jean de Mareuil

» les Adeptes
Mer 21 Oct - 17:50 par Jean de Mareuil

» Qui sont les Rose-Croix véritables ?
Mer 21 Oct - 17:35 par Jean de Mareuil

» Un nouvel évangile
Sam 25 Juil - 20:15 par Jean de Mareuil

» aide pour comprendre
Jeu 9 Avr - 17:22 par mymy9793

» la voie rosicrucienne
Ven 3 Avr - 17:22 par Micho

» Les Aides invisibles
Mer 19 Nov - 18:30 par eric bilongo

» dans nos rêves, qui retrouve -t-on?
Lun 11 Aoû - 15:08 par labichonne

» La loge blanche du Nord
Jeu 29 Mai - 13:55 par Jean de Mareuil

» changer nos pensées pour une bonne santé
Sam 24 Mai - 17:08 par Jean de Mareuil

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mar - 18:53
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Que l'amour soit ton bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prof Que l'amour soit ton bouclier

Message par Jean de Mareuil le Jeu 13 Oct - 11:29

Que l'amour soit ton bouclier !

Je veux te révéler le sens de cette vie, aimer et être aimé, car ton Père céleste est amour ; car ta Mère la terre est amour ; car le Fils de l'Homme est Amour. C'est par l'amour que les trois ne font qu'un. Tout ce qui existe a été conçu suivant la loi de l'amour qui est sagesse. Le seul chemin qui mène au bonheur est celui de l'amour. Aimer, c'est voir la divinité dans cet autre que tu aimes. Qu'il voit cette divinité en toi est le signe de son amour car la divinité est Amour. Faire la volonté céleste, c'est donner cet amour à tous les êtres. Si tu sais voir la divinité partout où tes yeux se posent, tu ne manqueras de rien. Si tu aimes quelqu'un, tu réponds à l'amour divin à travers celui que tu aimes. Si tu t'aimes toi-même, tu deviendras parfait. Car tu sauras voir l'être divin qui est en toi et tu le manifesteras en purifiant chaque jour davantage ton corps, ton âme et ton esprit. Alors la compassion jaillira de ton coeur. Tu comprendras les peines de tous les êtres, et tu pourras les aider.

Que l'amour soit ton bouclier !

Ne maudis pas celui qui t'a fait du mal. Il n'était pas encore éveillé à l'amour. Sa véritable nature qui est tournée vers le bien ne s'est pas encore révélée. Pardonne-lui afin qu'il puisse comprendre le mal qu'il t'a fait et ainsi s'éveiller à la vie divine.

Pardonner, c'est se libérer de toute rancune et faire confiance en la loi de la justice cosmique. Si tu te libères de toute rancoeur, cette justice se manifestera sous tes yeux. Si tu aimes, tu prends conscience de la force divine qui t'habite et tu peux soulever des montagnes. D'où que vienne l'amour, respecte-le car c'est cette force qui t'est envoyée. Quand tu dis "je t'aime" pense que ce "je" qui "aime" est la divinité en toi. Quand on te dit "je t'aime" pense que ce "je" qui "t'aime" est la divinité en l'autre. Ainsi, tu n'auras plus jamais peur de l'amour. Tu t'y plongeras et deviendras Amour. Tous les êtres méritent de l'amour car c'est cette énergie que tu aimes en eux. Aussi dois-tu voir le bien dans chaque être que tu rencontres et ce bien se manifestera. Ce sur quoi tu portes ton attention se développe toujours. En toi-même, comme en chacun, vois les qualités de l'âme afin qu'elles puissent jaillir pour apporter au monde sa guérison.

Les défauts ne constituent que l'enveloppe, l'apparence extérieure de l'être humain, non son essence. Seul, l'amour permet de pénétrer cette écorce de la personnalité et de découvrir les richesses cachées de l'âme. L'amour traverse les apparences. Si tu veux recevoir l'amour de tous, aime la perfection latente en chacun, ainsi tu aideras chaque âme à se réaliser. L'amour est ta seule richesse inaltérable. Qu'il soit dans ton regard afin que chaque chose te montre sa réalité intérieure.

Que l'amour soit ton bouclier !

Aimer, c'est devenir un avec l'être que tu aimes, et non pas devenir un objet pour lui, ni le considérer comme un objet pour toi. Devenir un avec la personne que tu aimes supprime le rapport de force et permet de vivre dans la vibration de l'amour réalisé. Elle seule peut t'apporter ton épanouissement, en elle, la soif et la faim n'existent plus, et le rapport de force se limite au jeu qui pousse les corps l'un vers l'autre. Il ne déborde plus dans la vie affective ou sociale, et la guerre des sexes, qui est à la racine de toutes les guerres, disparaît. Toutes les formes de guerre ne sont que le reflet de cette mésentente entre le mâle et la femelle dans chaque être humain. Mésentente entre le conscient et le subconscient, entre l'esprit et l'âme, entre les pensées et les sentiments. Unis tes pensées et tes sentiments autour de la voie de l'amour, afin de rétablir la paix à l'intérieur de toi-même. L'homme et la femme en toi seront réconciliés et ne feront plus qu'un. Alors tu verras s'accomplir le souhait de ton coeur. Alors seulement tu reconnaîtras l'être qui aura fait le même travail que toi pour permettre d'établir la paix en lui comme dans le monde. Alors seulement tu pourras devenir un avec lui. Quand deux âmes ne font qu'un, elles se comprennent d'un seul regard. Gestes et paroles deviennent inutiles pour elles. Souviens-toi toujours de ceci : ce que tu établis à l'intérieur de toi-même se matérialise à l'extérieur. Le monde des causes est en toi. Installe en toi l'amour, marie ton corps à ton esprit.

Que l'amour soit ton bouclier !

Ne te demande pas et ne demande pas si l'on t'aime. Douter de l'amour que l'on te porte, c'est douter de la force de vie elle-même. C'est aussi absurde que de douter de la levée du jour après chaque nuit. L'amour te protège en toutes circonstances, alors ne crains jamais de trop aimer. Le monde a besoin de ton amour et l'on n'aime jamais trop. Chaque graine d'amour que tu sèmes te reviendra multipliée. Laisse la liberté à la personne que tu aimes, apprends à aimer comme aime le soleil. Il répand sa chaleur sur tous sans distinction. Il n'attend rien en retour. Et nul ne peut l'éteindre.

Transforme en amour la jalousie qui, comme le doute, détruit l'amour. Ou manifeste aussi ce que l'on craint car le doute, de manière égale au désir, a pouvoir de création dans ton imagination. Le véritable amour bannit le doute, il ne peut que grandir. Il apporte la santé, l'abondance, la connaissance et la paix. Nul ne peut l'offenser. L'amour fait acquérir les qualités, les défauts de l'être aimé. Car l'amoureux fixe son attention sur celui qu'il aime. Exerce-toi de voir que les qualités en l'élue de ton coeur. Ainsi tu les manifesteras toi-même et tu l'aideras à dissoudre ses défauts. Le diable mourra de ton indifférence. L'amour ne se venge jamais. Trouve en lui la force d'aimer le divin caché dans ton ennemi. Il se transformera sous tes yeux en ami. Au lieu de descendre à son niveau en cherchant à te venger du mal qu'il t'a fait, tu l'aideras à monter vers la lumière qui brille en toi. L'amour est miséricorde.

Si la pensée de quelqu'un demeure en toi, tu sauras que tu es aimé de celui-là. L'amour est confiance absolue. Ton amour n'est pas vrai si tu admets que l'être aimé peut te faire du tort.

Que l'amour soit ton bouclier !

L'amour est patience et don de soi. Il fait entendre la musique de l'univers. Si tu t'y opposes, tu souffriras. Laisse-le couler en toi, il est vie éternelle. Le seul but du travail de régénération est de te transformer en canal parfait de l'amour. Ce corps grossier deviendra corps divin afin de te révéler les degrés supérieurs de l'amour où toute contradiction s'évanouit. L'amour s'apprend. Commence par aimer de ton mieux une personne que tu entoureras de tes plus belles pensées puis étends cet amour peu à peu aux autres, sans cesser d'aimer la première. Ainsi tu deviendras un avec toute l'humanité et tu auras réalisé ta mission sur cette terre.

Que ton amour s'étende à tout ce qui vit, à tout ce qui t'entoure. La vérité se dévoile devant l'homme de l'amour. L'amour est nourriture pour ton âme. Si tu cesses de t'en alimenter, tu perdras la vie. L'amour divin est la force magique qui accomplit tous les miracles. Lui seul peut te laver et te libérer de tes chaînes. Ne cherche pas ailleurs la pierre philosophale des alchimistes. L'amour est ta baguette magique. Il rend le mal impuissant, il établit le règne du bonheur, il apporte avec lui tous les biens: la vie, la santé, la beauté, la réussite, il te les donnera. Aime d'abord et tu seras aimé, et l'amour te couvrira de ses bénédictions. Tu apporteras la joie autour de toi. Tu donneras et recevras la vie en abondance. Près de toi les malades guériront. L'amour est la science de toutes les sciences. L'intelligence sans amour n'est que sottise.

Que l'amour soit ton bouclier !

Dès que tu aimeras, le sens de l'amour te sera révélé. L'amour est l'eau qui arrose le jardin de ta vie et lui donne fleurs et fruits. Accepte-le pour que tes oeuvres soient grandes et puissent contribuer à l'évolution de l'homme. L'amour est harmonie et liberté. Jette tes faiblesses à son feu, elles se transformeront en forces. Seule la pureté qui est perfection permet à l'amour de demeurer. Si tu veux rester pur dans tes pensées, dans tes sentiments et dans tes actes, tu t'opposeras aux grands courants contraires et cela risque de te faire souffrir mais sache que cette souffrance n'est qu'un prélude à l'amour. À ce moment-là, garde en ton coeur la reconnaissance pour chaque petite joie que tu reçois au long des jours. Ainsi tu prépareras ton organisme à supporter les gigantesques vibrations de l'amour divin qui ouvrira tes sept étoiles.

Seul ce qui a été accompli avec amour demeurera car ton Père céleste est Amour; car ta Mère la terre est Amour; car le Fils de l'Homme est Amour. C'est par l'amour que les trois ne font qu'un.

Que l'amour soit ton bouclier !

_________________
Jean de Mareuil
*Un vieux sage et tendre ami des Elfes*
avatar
Jean de Mareuil
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 118
Age : 79
Localisation : Ollezy
Date d'inscription : 19/06/2005

http://sagesse-rose-croix.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

prof LE JEU DU CONTENTEMENT

Message par Jean de Mareuil le Mar 8 Nov - 10:05

LE JEU DU CONTENTEMENT




Pollyanna était la petite fille d'un missionnaire dont les honoraires étaient maigres qu'il pouvait à peine subvenir aux nécessités de la vie. De temps en temps arrivaient des caisses contenant de vieux vétements. Pollyanna espérait toujours qu'un jour une des caisses contiendrait une petite poupée, et son père avait même demandé s'il serait possible de joindre au prochain envoi une poupée usagée. A l'aarivée de la caisse suivante, au lieu d'une poupée, arriva une paire de béquille pour la taille d'un enfant. Voyant le désappointement de sa fille, le père lui dit :"il y a une chose pour laquelle nous pouvons être heureux et reconnaissant, et c'est de n'avoir pas besoin de ces béquilles". C'est alors qu'ils ont commencé à jouer le jeu du contentement, comme ils l'appelaient, en cherchant et en trouvant, quoi qu'il arrive, une chose qui puisse les rendre heureux et reconnaissants, et ils la trouvaient toujours.Par exemple, lorsqu'ils étaient forcés de manger un maigre repas , ils disaient :"nous avons eu de la chance d'aimer les haricots", même si leurs pensées se portaient sur une dinde rotie; ils se sont mis alors à enseigner ce jeu à d'autres personnes les rendant ainsi plus heureuses, alors que certaines d'entre elles avaient l'idée bien arrétée qu'elles ne pourraient plus jamais êtrte heureuses.



La mère de Pollyanna mourut, bientôt suivie par le père, laissant Pollyanna dépendre d'une vieille tante, vieille fille riche, mais reveche et inhospitalière. En dépit de l'accueil et du logis peu agréable qui lui était dévolu sous les combles, la petite fille ne voyait aucune raison de ne pas être contente; elle rayonnait littéralement de joie, entrainant par son charme la bonne, le jardinier et pour finir la tante reveche elle-même; l'esprit de cet enfant voyant tout en rose apportait de la beauté sur les murs nus de sa mansarde obscure; s'il ny avait pas de tableaux, elle pouvait être heureuse à l'idée que sa fenetre donnait sur un paysage bien plus beau que ce que l'artiste aurait pu peindre, car c'était un tapis vert et or, plus beau qu'une tapisserie; pas de miroir dans sa chambre, elle était heureuse que son absence l'empeche de contempler ses taches de rousseur; et n'avait-t-elle pas de raison d'être heureuse que ces taches ne soient pas des verrues?; si sa malle était petite et ses vetements peu nombreux, n'y avait -il pas de raison d'être heureuse que le déballage en soit plus vite fait? si ces parents ne pouvaient être avec elle, n'était-ce pas une raison d'être contente qu'ils soient avec Dieu dans le ciel?, s'ils ne pouvaient plus lui parler, ne devait-elle pas se réjouir de ce qu'elle-même pouvait leur parler?Sa première convertie fut la bonne qui n'aimait pas le lundi, jour de lessive où elle était d'humeur maussade; bientôt cette petite fille transforma les sentiments de la bonne qui de ce jour devint plus heureuse; au jardinier qui se plaignait d'être couvert de rhumatismes, elle enseigna aussi son jeu en lui disant qu'il pouvait être heureux vu que la moitié du mouvement nécessaire pour arracher les mauvaises herbes était déjà faite.Tout près de chez elle, vivait un célibataire âgé, un solitaire maussade; plus il la repoussait, plus elle se sentait encouragée d"'aller vers lui parce que personne venait le voir; dans son innocence et sa pitié, elle attribuait ce manque de courtoisie à un chagrin secret, ce qui la rendait plus désireuse de lui enseigner son jeu optimiste.Elle parvint à le lui apprendre; son caractère raynonnant finit par faire aimer la lumière du soleil, il ouvrit son coeut et finit par adopter un petit orphelin.Elle est parvenue à faire porter des vetements de couleur plus gaie à une dame qui ne s'habillait qu'en noir; elle réussit à rapprocher un couple pret à divorcer; peu à peu toute la ville se mit à jouer le jeu du contentement et à l'enseigner à d'autres; sous son influence, les gens se transformaient, les malheureux devenant heureux, les malades guérissaient, les dévoyés retrouvant le bon chemin.Mais le plus grand miracle fut la transformation du caractère de sa tante, affecté et puritain, , elle qui avait accepté de prendre Pollyanna chez elle comme un devoir austère de famille, développa par le traitement de sa petite nièce un coeur débordant d'affection; bientôt Pollyanna abandonna sa chambre austère pour une nouvelle chambre plus confortable avec des tableaux, des tapis et de beaux meubles;Cette histoire n'est évidemment qu'une oeuvre d'imagination; quand nous entendons parler de guerrezs, au lieu d'être découragés par les défaites, épouvantés par des catatrosphes, au lieu d'ajouter notre découragement, notre haine et notre méchanceté, ne pouvons nous pas trouver un bon coté à ces calamités? De cette manière nous pourrons imiter Pollyanna, et si nos arguments reposent sur des bases solides, ils se répandront et prendrons racine dans d'autres coeurs.Je souhaite que cette suggestion soit prise au sérieux et mise en pratique; jouez vous aussi au jeu du contentement et repandez le autour de vous; changez vous et vous changerez le monde.

En esprit de service et amitié.

_________________
Jean de Mareuil
*Un vieux sage et tendre ami des Elfes*
avatar
Jean de Mareuil
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 118
Age : 79
Localisation : Ollezy
Date d'inscription : 19/06/2005

http://sagesse-rose-croix.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

prof Dame nature

Message par Jean de Mareuil le Lun 21 Nov - 13:04

bonjour

Dame nature, avait mis ce matin, un voile de dentelle sur elle.

Si elle est capricieuse , imprévue, telle une grand dame, elle s'est se montrer fragile, sensible, douce et féminine!

Combien j'aime me blottir contre son sein, entre ses bras; tel l'enfant niché au creux de sa mère.

Elle est à la fois ma mère, mon épouse, ma soeur, mon amante.................

Lorsque je suis malheureux, je vais me blottir tout contre elle et elle me rassure!

_________________
Jean de Mareuil
*Un vieux sage et tendre ami des Elfes*
avatar
Jean de Mareuil
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 118
Age : 79
Localisation : Ollezy
Date d'inscription : 19/06/2005

http://sagesse-rose-croix.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

prof Re: Que l'amour soit ton bouclier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum