AU DELA DU REEL
Il se peut que ce soit la Providence qui ait guidé vos pas en ce lieu… N’hésitez pas… ENTREZ…en toute liberté religieuse, spirituelle…

Partages d’expériences, de difficultés, de fruits cueillis sur les chemins. Ainsi nous contribuons à l’édification de chaque UN.

Soyez simplement attentif car "l’Essence-Ciel" peut se cacher derrière un brin d’humour, un soupçon de sagesse, ou un mot d’Amour, bref tout ce que vous trouverez ici.

Et pour entrer au cœur de la magie, une seule clef est nécessaire, celle qui ouvre votre Cœur.
Derniers sujets
» Formes pensées
Jeu 22 Oct - 13:02 par Jean de Mareuil

» Intuition et 3e oeil
Jeu 22 Oct - 12:57 par Jean de Mareuil

» les Adeptes
Mer 21 Oct - 17:50 par Jean de Mareuil

» Qui sont les Rose-Croix véritables ?
Mer 21 Oct - 17:35 par Jean de Mareuil

» Un nouvel évangile
Sam 25 Juil - 20:15 par Jean de Mareuil

» aide pour comprendre
Jeu 9 Avr - 17:22 par mymy9793

» la voie rosicrucienne
Ven 3 Avr - 17:22 par Micho

» Les Aides invisibles
Mer 19 Nov - 18:30 par eric bilongo

» dans nos rêves, qui retrouve -t-on?
Lun 11 Aoû - 15:08 par labichonne

» La loge blanche du Nord
Jeu 29 Mai - 13:55 par Jean de Mareuil

» changer nos pensées pour une bonne santé
Sam 24 Mai - 17:08 par Jean de Mareuil

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mar - 18:53
Connexion

Récupérer mon mot de passe


DEVOIRS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prof DEVOIRS

Message par Jean de Mareuil le Jeu 13 Oct - 18:53

EXPOSITION ABRÉGÉE
DU CARACTÈRE ET DES DEVOIRS
DU VRAI CHRÉTIEN



Tirée de la Parole de Dieu et disposée par demandes et par réponses.

Que celui qui peut comprendre, le comprenne.
MATTHIEU XIX, 12.



--------------------------------------------------------------------------------



Qu'est-ce qu'un vrai chrétien ?

C'est celui qui aime Jésus-Christ de tout son coeur, et qui ne compte toute la sagesse, la gloire, les trésors, les honneurs, les voluptés de ce monde que pour des ordures, pourvu qu'il gagne Jésus-Christ. Philippiens III.8

Où peut-on trouver Jésus-Christ ?

Dans son royaume, qui est aussi au-dedans de nous. Luc XVII.21

Qu'est-ce qui est nécessaire pour entrer dans le royaume de Dieu ?

Naître de nouveau, ou naître spirituellement d'en haut. Jean III.3-5

Comment s'opère cette naissance ?

Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va; il en est de même de tout homme qui est né de l'esprit. Jean III.8

Quel est le caractère principal et distinctif de tous les vrais chrétiens ?

L'amour, ou la charité d'un coeur pur et d'un esprit droit dans l'homme intérieur renouvelé. Psaume LI.12, Galates VI.15

A quoi peut-on reconnaître la charité ?

La charité est patiente, elle est pleine de tendresse, elle n'est point envieuse, elle n'est point insolente, elle ne s'enfle point d'orgueil, elle est modeste, elle ne cherche point son propre intérêt; c'est-à-dire elle ne cherche point ses propres jouissances, mais à plaire à celui qu'elle aime; elle ne s'emporte point, elle ne soupçonne point le mal, parce que le mal ne saurait l'atteindre; elle ne se réjouit que dans la vérité; elle aime tout; c'est-à-dire elle souhaite du bien à tous; elle croit tout avec cette simplicité d'enfant qui ouvre la porte des cieux. Matthieu XIX.14. Elle espère tout; elle supporte tout avec cette obéissance sans bornes qu'elle a pour son bien-aimé.

La charité accomplit les commandements évangéliques de son bien-aimé, non par crainte, ni en vue des récompenses, mais uniquement par amour pour lui.

La charité ne se sépare jamais de Dieu, et elle ne le saurait, puisqu'elle n'a avec lui qu'un même esprit et une même essence. I Jean IV.16-18, I Corinthiens VI.17, XIII.4-8.

Quelle doit être la principale affaire du vrai chrétien ?

L'imitation de Jésus-Christ.

Quels sont les moyens les plus efficaces pour y arriver ?

La prière, l'exercice de sa volonté à accomplir les préceptes de l'Evangile, la mortification des sens, en les privant de ce qui peut leur être agréable : car le vrai chrétien ne doit chercher d'autre jouissance que celle de faire la volonté de son Père céleste.

Le vrai chrétien, où doit-il consommer son oeuvre ?

Au milieu du monde, sans attacher son coeur à ses vanités, et dans l'état où chacun est appelé. I Cor. VII.20.

Quelles sont les vraies marques de l'imitation de Jésus-Christ ?

La foi, l'abandon à la volonté du Père, en renonçant à soi-même, et en portant sa croix. Luc IX.23-24, Matthieu XVI.24.

Où sont les temples des vrais chrétiens ?

Dans le fond secret de leur coeur. Ils sont les églises du Dieu vivant, les temples spirituels de Dieu, et les demeures de son esprit. I Pierre II.5, I Cor. III.16, 2 Cor. VI.16.

Que doivent-ils lui offrir en sacrifice ?

Rien que leur volonté, en détruisant par l'esprit d'abnégation toute sa propriété. Psaume LI.18-19.

Quelle est leur adoration ?

Ils adorent en esprit et en vérité. Jean IV.23.

Comment pratiquent-ils cette adoration ?

En s'adonnant de tout leur coeur et de toute la force de leur volonté à la volonté du Père céleste. Le désir ardent que son règne arrive et que sa volonté soit faite est la source d'où découlent toutes leurs prières qu'ils fondent sur les règles de la prière enseignée par Jésus-Christ dans St Matthieu VI.9-13.

Souvent ils ne savent ni comment ils doivent prier, ni ce qu'ils doivent demander; mais l'esprit de vérité, qui est en eux, qui les conduit et les fait être enfant de Dieu, intercède pour eux par des soupirs qui ne peuvent s'exprimer. Romains VIII.14-26.

Quels sont les pères et les docteurs de l'église des vrais chrétiens ?

Ce sont ceux qui avec St Paul peuvent dire d'eux-mêmes que ce ne sont pas eux qui vivent, mais que Jésus-Christ vit en eux - ce docteur unique et cette parole de vérité qui crée et qui engendre tout. Matthieu XXIII.8-10, Jean I.3-4, Jacques I.18. - Ce sont ceux qui souffrent pour leurs enfants spirituels dans les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Jésus-Christ se forme en eux. Galates IV.19.

Quel effet produit leur prédication ?

Elle engendre la vie nouvelle en Jésus-Christ, la vie surnaturelle du royaume de Dieu; car leurs paroles sont des émanations de cet esprit qui souffle où il veut. I Corinthiens IV.15, Jean III.3-8.

Tous les vrais chrétiens ont-ils les mêmes dons de la grâce ?

Ils ont tous le même esprit de filiation (de l'adoption de Dieu) qui les unit à Dieu et qui les gouverne : I Cor. VI.17, Romains VIII.14-16, et dont le baptême intérieur et vivifiant leur imprime le sceau du vrai christianisme (Matthieu III.11); mais les dons sont aussi différents que les fonctions et les actes dont ils sont chargés. Ces dons leurs sont communiqués selon la dispensation qu'en fait cet esprit unique, qui fait tout en tous, conformément au plan éternel de sa divine économie. I Corinthiens XII.

La foi et la charité, avec toutes les vertus qui en découlent dans la vie spirituelle du crucifiement de la chair avec ses passions et ses convoitises (Galates V.22-25) sont les dons communs à tous les vrais chrétiens; et ce sont les seuls qui soient nécessaires au salut éternel; - mais ceux qui sont particulièrement appelés à l'apostolat, pour la manifestation des prodiges de Dieu sur la terre, pour l'illumination des vrais croyants, et pour coopérer par là à l'oeuvre de la régénération générale, ceux-là reçoivent du Père des lumières de ce principe de tout bien parfait (Jacques I.7), des dons particuliers de la force et de l'illumination.

En quoi consistent ces dons ?

A guérir les malades, à purifier les lépreux, à ressusciter les morts, à chasser les démons, à prophétiser (Matthieu X.8, I Cor. XII.8-11), à scruter la profondeur de l'action de Dieu sur la nature et sur l'homme, à la manifester par la parole de la sagesse; la vraie connaissance des êtres et de la constitution du monde, etc... comme il est écrit au chap. VII de la Sagesse de Salomon, et ce que Paul appelle la sagesse de Dieu, qui était un mystère, c'est-à-dire une chose cachée, mais que Dieu avait destinée avant les siècles pour notre gloire - des choses que l'oeil n'avait point vues, que l'oreille n'avait point entendues, qui n'étaient point venues à l'esprit de l'homme, et que Dieu avait préparées à ceux qui l'aiment. I Cor. II.7-9-12.


Quelles sont les dispositions où doivent être ceux qui peuvent recevoir ces dons ?

Ils doivent être disposés de manière que, quand ils auraient le pouvoir de guérir toutes les maladies, et de vivre plusieurs siècles, comme ont fait les anciens patriarches, ils puissent malgré cela souffrir patiemment, et sans se soulager, les maux les plus aigus, et être résolus de mourir le lendemain sans murmurer; ils doivent aussi être prêts à supporter la plus extrême misère, quand il serait en leur pouvoir de se procurer des richesses, et même des richesses qui surpasseraient toutes celles du monde; quand ils auraient la facilité de converser avec les anges, ils doivent pouvoir se tenir humblement dans l'état de la plus profonde ignorance, si cela est la volonté de celui qui est la source de toute lumière; quand ils auraient, comme Josué, fils de Nun, le pouvoir d'arrêter le soleil et, comme Elie, celui de fermer et d'ouvrir le ciel, ils doivent se réputer les moindres de tous, et qu'ils puissent, sans se plaindre, errer ça et là sur la terre, sans savoir où reposer leur tête; enfin, qu'ils ne désirent rien, qu'ils soient préparés à tout, si cela est nécessaire à l'accomplissement de la volonté de leur souverain maître céleste.

Quel est le principal devoir du vrai chrétien ?

D'aimer Dieu de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa pensée, et de l'aimer par dessus toute chose, et son prochain comme soi-même; et même encore plus, à l'exemple de Paul, qui souhaitait d'être anathème et séparé de Jésus-Christ pour ses frères. Matthieu XXII.37-39, Romains IX.3.

Quel est le devoir du vrai chrétien pour ce qui concerne le culte divin extérieur ?

Plein de respect pour ses institutions et ses cérémonies, il doit s'appliquer à en profiter, comme de moyens pour l'intérieur, qui doit être le but dans toutes les pratiques chrétiennes du culte extérieur; et qu'il participe à la cène du Seigneur, en s'éprouvant soi-même (en s'examinant, en s'observant) I Cor. XI.23-30.

Quel est le devoir d'un vrai chrétien envers son souverain ?

Il doit honorer le souverain et lui obéir avec crainte, non seulement à celui qui est bon et équitable, mais même à celui qui est dur. I

_________________
Jean de Mareuil
*Un vieux sage et tendre ami des Elfes*
avatar
Jean de Mareuil
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 118
Age : 80
Localisation : Ollezy
Date d'inscription : 19/06/2005

http://sagesse-rose-croix.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

prof devoirs suite et fin

Message par Jean de Mareuil le Jeu 13 Oct - 18:57

Quel est le devoir d'un vrai chrétien envers son souverain ?

Il doit honorer le souverain et lui obéir avec crainte, non seulement à celui qui est bon et équitable, mais même à celui qui est dur. I Pierre II.17-18, Ephésiens VI.5-7.

Quelles sont ses obligations envers ceux qui sont chargés du gouvernement ?

Il doit être soumis aux puissances qui gouvernent, non seulement par crainte, mais aussi à cause de sa conscience. Romains XIII.1-5

Comment doit-il se conduire envers ceux qui dépendent de lui ?

Il doit par dessus tout prendre soin de leur bonheur éternel, les élevant dans la crainte et dans la doctrine du Seigneur; il est tenu de maintenir parmi eux la justice et une égale union; de leur témoigner de l'affection, de se conduire envers eux sans dureté, sachant que tous ont un maître commun dans le ciel, devant lequel il n'y a point d'acception de personne. Ephésiens VI.4-9, Colossiens IV.1.

Quelle doit être la conduite du vrai chrétien avec les hommes en général ?

Il doit les aimer tous pour Dieu, leur souhaiter à tous tout le bien en lui, et les secourir autant qu'il le peut.

Dans quelles dispositions doit-il être à l'égard de ses ennemis, envers ceux qui le haïssent, qui le maudissent et le persécutent ?

Il doit aimer ses ennemis, bénir ceux qui le maudissent, faire du bien à ceux qui le haïssent, et prier pour ceux qui le persécutent, et qui veulent sa perte. Matthieu V.44.

Est-ce qu'il ne suffit pas d'aimer ceux qui nous aiment, nos parents, et de faire du bien à ceux qui en seront reconnaissants, et de qui nous pouvons en attendre la récompense ?

Quelle vertu y a-t-il à aimer ceux qui nous aiment, à faire du bien à ceux qui nous en font, à donner pour recevoir, ou en vue de la reconnaissance, ou de quelque profit ? C'est ce que font les hommes pécheurs qui ne suivent que leur amour-propre, leur orgueil, leur avarice; mais ceux qui aiment leurs ennemis, qui font le bien sans espérer qu'il leur en reviendra rien, ceux-là se comportent comme de vrais enfants du Père céleste, qui est bon envers tous; et ils l'imitent dans sa miséricorde. Luc VI.32-36.

Comment le vrai chrétien doit-il se conduire avec ceux qui viennent demander et solliciter ?

Il ne doit point refuser à celui qui vient pour emprunter de lui, il doit donner à celui qui demande; et, quand il fait l'aumône, il doit la faire de manière que sa main gauche ignore ce que fait sa main droite, c'est-à-dire sans aucune vanité, avec toute la discrétion possible, et avec un entier oubli de retour sur lui-même, la faisant uniquement par un motif d'amour de Dieu et du prochain.

Les vrais chrétiens doivent observer cette règle dans toutes les bonnes oeuvres qu'ils font; ils doivent aussi prier en secret, s'oindre la tête en jeûnant et se laver le visage, comme il est dit dans l'Evangile, et observer tout ce qui a passé en usage dans la société, soit dans leur manière de se vêtir, soit dans leur maintien, dans leur manière de vivre, et dans toutes les choses semblables, évitant jusqu'à l'apparence de l'affectation. Matthieu V.42, VI.3-6.

Quelle conduite un vrai chrétien doit-il tenir envers celui qui veut entrer en procès avec lui, et le priver de ce qui lui appartient ?

Si quelqu'un veut lui intenter un procès, et lui enlever son habit, il doit lui donner encore sa chemise; et si quelqu'un désire de lui qu'il l'accompagne une lieue, il doit en faire deux; c'est-à-dire il doit, par l'esprit d'une humilité sans bornes, sacrifier à la charité, lui, son être, et tout ce qui lui appartient. Matthieu V.40-41

Que doit-il faire à celui qui l'outrage ?

Supporter l'offense avec une patience inviolable, et être prêt à en souffrir une plus grande encore, par amour. Matthieu V.39

Quelle est la règle que le vrai chrétien doit suivre pour remplir ses devoirs envers la patrie ?

Le vrai chrétien, qui sait que non seulement toutes ses actions et toutes ses paroles, mais chacune de ses pensées, chacun de ses regards et de ses soupirs peuvent contribuer à étendre le royaume de Dieu, ou lui porter obstacle, et qui a sans cesse ces considérations devant les yeux doit, dans tout ce qu'il fait, se souvenir que par lui peuvent se manifester la justice ou la miséricorde du Seigneur, dont la volonté lui doit être plus précieuse que toute autre chose.

Quels sentiments doit-il avoir envers ses père et mère ?

Il doit les respecter, leur obéir et les aimer Ephésiens VI.1-2, mais d'un amour qui ne l'éloigne pas de Jésus-Christ qui a dit : "Celui qui aime son père et sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et qui aime son fils, ou sa fille, plus que moi n'est pas digne de moi" Matthieu X.36-37.

Le vrai chrétien peut-il se marier ?

Dieu voyant que l'homme se plonge dans un sommeil de péché, lui accorda par indulgence une aide, et, séparant de lui la nature (la partie) féminine, il en forma la femme. Genèse II.

Les disciples de Jésus-Christ, ayant entendu ce qu'il disait de l'état du mariage, lui dirent : "Si telle est la condition de l'homme avec la femme, il ne convient donc pas de se marier ?" mais il leur dit : "Tous ne sont pas capables de cela (tous ne peuvent pas s'abstenir de se marier), mais seulement ceux à qui il a été donné; car il y a des eunuques qui sont nés tels dans le sein de leur mère; il y en a qui ont été faits eunuques par les hommes, et il y en a qui se sont faits eunuques eux-mêmes, pour le royaume des cieux; que celui qui peut comprendre ceci, le comprenne". Matthieu XIX.10-12 Dans la révélation faite à St Jean il est dit, en parlant des 144000 qui furent rachetés de la terre : "Ce sont ceux qui ne se sont point souillés avec les femmes, car ils sont vierges; ce sont ceux qui suivent l'agneau, quelque part qu'il aille; ce sont ceux qui ont été rachetés d'entre les hommes, pour être les prémices à Dieu et à l'agneau : il ne s'est point trouvé de fraude dans leur bouche, car ils sont sans tache devant le trône de Dieu." Apocalypse XIV.4-5.
Job a dit : "J'ai fait un accord avec mes yeux de ne point contempler une vierge." Job XXXI.1 Et le saint Apôtre Paul dit : "Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; mais chacun a reçu de Dieu son don particulier, l'un d'une manière, et l'autre de l'autre. Je dis donc à ceux qui ne sont point mariés, et aux veuves, qu'il leur est avantageux de demeurer comme moi (dans le célibat); mais, s'ils ne peuvent pas garder la continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler." I Cor. VII.7-9

Qui sont ces eunuques, qui eux-mêmes se sont mutilés pour le royaume des cieux ?

Ce sont sans contredit ceux qui, par l'esprit de sagesse, ont retranché dans eux les convoitises de la chair, et dans lesquels le feu de l'amour divin a détruit jusqu'à la racine les désirs criminels, qui sont incompatibles avec la pureté nécessaire pour que la suprême sagesse y habite. Sagesse de Salomon I.4

La pensée enfante le péché (Jacques I.15) dont la source est dans la volonté tendant à ce qui est mal, à ce qui est défendu. Jésus-Christ a dit : "Quiconque regarde une femme pour la convoiter (avec un désir charnel), a déjà consommé dans son coeur l'adultère avec elle." Matthieu V.28. Il faut observer la force de ce précepte pour se préserver de toute espèce de péché.

Comment un vrai chrétien doit-il vivre avec sa femme ?

Il doit l'aimer comme Jésus-Christ a aimé l'église; prendre soin d'elle, l'entretenir comme son propre corps, et pourvoir à ce qu'elle soit sanctifiée, après avoir été purifiée dans le baptême d'eau par la parole de vie; et que, n'ayant pas en elle une seule tache du péché, elle soit sainte et irrépréhensible. Ephésiens V.25-26

Comment doit-il élever ses enfants ?

Il doit les instruire dans les sciences utiles et nécessaires pour vivre en société dans le monde, commençant le plus tôt possible à les former pour cette autre naissance nouvelle, spirituelle et sublime, sans laquelle on ne saurait entrer dans le Royaume de Dieu, ainsi que Jésus-Christ nous le dit. Jean III.3

Comment un vrai chrétien doit-il user de son bien ?

En ne se regardant que comme l'instrument de Dieu, il doit savoir que, jusqu'au dernier sol, tout doit contribuer ou à l'édification de l'oeuvre de Dieu, ou à la glorification de son nom sur la terre, ou à la suppression de ce qui peut faire obstacle à son accomplissement; c'est donc en conséquence de ces principes qu'il doit disposer d'un bien qui ne lui a été que confié.


Comment doit-il en user en fait de boire et de manger ?

Faisant tout à la gloire de Dieu, il doit se conduire de même dans le boire et le manger. I Cor. X.31; il doit donc en user sobrement, non pour satisfaire son goût, mais seulement pour fortifier son corps, comme une demeure qui doit être la crêche de la régénération et l'habitation terrestre du vrai homme intérieur, spirituel, parfait et formé à l'image et à la ressemblance de Dieu. I Corinthiens II.14-15

Comment le vrai chrétien doit-il se préparer à la mort ?

En s'efforçant sans relâche à mourir au péché. Romains VI

Quand commence le travail pour le vrai christianisme ?

Quand l'homme commence à se dépouiller du vieil Adam. Col. III.9

Quand ce travail finit-il ?

Aussitôt que le vieil Adam est entièrement dépouillé, c'est-à-dire quand, sur la croix intérieure du crucifiement spirituel avec Jésus-Christ, la semence même du péché est arrachée de l'âme. Romains VI.2, 6-12

Quand sera achevé l'édifice spirituel de Jésus-Christ et que le royaume de Dieu paraîtra sur la terre dans toute sa gloire ?

Quand il n'y aura plus de volonté qui ne soit soumise à la volonté de Dieu, la mort, ce dernier ennemi, disparaîtra; la créature elle-même prendra une nature immatérielle; le ciel et la terre passeront; - et on verra briller un nouveau ciel et une nouvelle terre : - c'est alors qu'arrivera le royaume de Jésus-Christ, et que Dieu sera tout en tous. Amen ! Romains VIII.21, I Corinthiens XV, Apocalypse XXI.1.

_________________
Jean de Mareuil
*Un vieux sage et tendre ami des Elfes*
avatar
Jean de Mareuil
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 118
Age : 80
Localisation : Ollezy
Date d'inscription : 19/06/2005

http://sagesse-rose-croix.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum